jeudi 25 juillet 2013

Je ne serai jamais photographe de mariage !

Ma petite soeur d'amour m'a demandé de faire des photos à son mariage. Eh bien, je vous le dis, c'est un métier pourri. Tu es là avec ton appareil, t'as l'impression de faire suer tout le monde, tu stresses en te demandant si le résultat sera à la hauteur des attentes. Et bon, franchement, mon appareil photo est un peu un gentil looser. Je l'aime très fort, mais il y a un bruit de taré (les petits pixels partout... Voilà). Et pour finir, mon ordinateur a crashé juste après que j'ai envoyé sur une dropbox mes clichés préférés. Il ne reste donc plus que... mes photos préférées (c'est une bonne excuse pour par montrer les clichés flous, moches, sans intérêt, etc.). Et puis j'ai fait les réglages de couleurs sur un PC avec un écran chelou (celui qui a crashé le lendemain). Donc les couleurs sont cramées, et puis et puis et puis. Et puis c'est fini et je me suis dit "et encore heureux que personne ne paye pour ça, j'aurais eu trop honte".

En vrac donc...


















mercredi 3 juillet 2013

5 Conseils à des futurs jeunes mariés (vierges)

Il existe encore sur cette planète, quelques individus qui, tenez-vous bien... Arrivent vierge au mariage ! Dans quelques jours je vais assister au mariage de deux de ces sexy créatures mythiques. Sisi, elles existent. Alors je leur dédie cet article. C'est mon point de vu, c'est pas universel. C'est du genre froid et pas glamour, mais j'assume.

1) L'hymen n'est pas un voile qu'il faut rompre. La majorité du temps, il entoure l'ouverture du vagin mais ne l'obstrue pas. Le but n'est pas que ça saigne, que ça craque ou quoi que ce soit. Si on s'y prend tranquillement, il se détendra, sans douleur et sans larme. Si ce n'est pas le cas, ça nécessite une opération chirurgicale. Voire mon article sur à quoi sert l'hymen.

2) Il y a un truc très pénible qui arrive de temps en temps lors des premiers rapports, qui pourrait l'être beaucoup moins si on en parlait plus, qui s'appelle le vaginisme : Contraction involontaire des muscles du vagin qui empêche partiellement ou entièrement la pénétration. Ça ne dépend pas de l'ouverture d'esprit, du désir ou encore de la motivation. Les médecins disent que c'est psychologique. C'est possible, ou pas. Si ça arrive, n'essayez pas de forcer, ça fera mal à tout le monde. Ce n'est pas la faute du mari, ce n'est pas celui de la femme et ça arrive. Ça pourrait très bien disparaitre comme c'est venu.

3) La flore bactérienne du vagin peut être un peu déséquilibrée par un premier rapport sexuel. Arrive alors la très joyeuse "cystite de la jeune mariée", infection de la mort qui tue, qui fait bien mal. Si vous voulez que la nuit de noce soit pas le premier et dernier rapport sexuel avant les deux prochaines semaines, il y a un moyen simple testé et approuvé par une cystitique chronique : douche du monsieur avant. Sinon reste le préservatif qui marche aussi, mais bon, pourquoi enfiler un gant si il suffit de se laver les mains ?

4) Toujours contre les infections urinaires et vaginales, mais ça tient aussi pour la suite, pas que pour la nuit de noce : Lavez-vous tous les deux entre deux rapports. Pareil si vous passez d'un type de rapport à un autre. Les flores buccale, anale et vaginale ne sont pas pareils, si vous les mélangez c'est l'IST assurée.

5) Et quand c'est fini, il arrive que quelques minutes après, l'envie d'aller aux toilettes se fasse sentir pour la fille, ce n'est pas pour rien. Uriner après un rapport sexuel empêche les infections urinaires.

Voilà, voilà. J'espère qu'après ça, j'ai pas tué toute envie de vous sauter dessus.

Et n'oubliez pas, on pensera tous très fort à vous

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...